LE CENTRE SAINT JOSEPH DES MALADES MENTAUX

Le Centre Saint Joseph du diocèse de Tenkodogo, est une structure catholique, caritative, créée par son Excellence Monseigneur Prosper KONTIEBO, évêque de Tenkodogo, pour un objectif spécifique : l’accueil et la prise en charge globale des malades mentaux qui errent dans les rues.

Il a été créé depuis 2015 et dédié à Saint Joseph, patron de la Providence, en Janvier 2017, d’où son nom : Centre d’accueil Saint Joseph de Tenkodogo. Il est situé sur la voie de Garango, au côté Est du Centre Hospitalier Régional (CHR) de Tenkodogo.

Le Centre dispose un mur de clôture, deux (02) Cours (une pour les hommes et une pour les femmes), des dortoirs, une cuisine, deux (02) magasins (un servant de stockage des vivres et un pour l’habillement-toilette), des douches et latrines dans la cour des femmes et celle dans la cour des hommes, une infirmerie, un espace d’élevage, deux petits espaces pour le jardinage, une chapelle.

La structure offre aux malades mentaux une prise en charge globale, surtout l’humanisation des soins, non seulement afin qu’ils se sentent aimés et considérés comme des êtres humains mais aussi avoir un nouveau regard vers ceux qui ne sont pas dans le Centre (le suivi de ceux qui sont réinsérés dans leur famille).

Cette prise en charge ambitionne les quatre (04) volets suivants : médical, psychologique, spirituel et social. Diverses activités sont donc menées au bénéfice de ces malades.

  • Dans le domaine médical, nous cherchons à obtenir une stabilisation du patient à travers la prise quotidienne des médicaments l’assurance des soins corporels, la surveillance des prises quotidiennes des produits, la surveillance des constantes et des effets secondaires des médicaments administrés.
  • Dans le domaine psychologique, nous visons une réorganisation intérieure du patient à travers surtout la communication, la music, le jeu. Nous ambitionnons des sorties touristiques si les moyens nous les permettent.
  • Dans le domaine spirituel, nous célébrons les sacrements tels que les confessions, les messes, la prière, les écoutes, etc.
  • Dans le domaine social, nous cherchons à obtenir une certaine autonomie du patient et de pourvoir à sa réinsertion sociale et/ou familiale. A cet effet, nous nous approchons des malades en cherchant leur insertion dans le centre. Nous menons des activités d’auto prise en charge, telles que le jardinage, la culture du maïs et des arachides. Nous pourvoyons à la réinsertion familiale de certains malades à travers l’approche et la communication avec leurs familles respectives et la recherche de certaines familles par le biais de la mairie de Tenkodogo. A certaines occasions, selon nos moyens, nous distribuons de la nourriture aux malades mentaux qui errent.

NB : De nos jours, le Centre ne possède pas d’activités lucratives qui pourraient subvenir à la prise en charge des malades. Etant une structure sociale à but non lucrative, le Centre vit de la providence qui se manifeste à travers la générosité des personnes de bonne volonté.

  • Les malades sont traités par un infirmier volontaire, par la sœur directrice qui est attaché en santé mentale (résidente dans le centre), deux religieuses non résidentes (toutes infirmières formées) et appuyés par des laïcs volontaires, des médecins du CHR.
  • Les difficultés que rencontre le Centre sont entre autres l’insuffisance des locaux (dortoirs) et le manque crucial de médicaments qui constituent un souci majeur pour nous.
  • Le Centre fonctionne à base des projets, des soutiens ponctuels des bienfaiteurs et des collaborateurs directs ou indirects.

ALLUMONS DES LUMIERES

  • Le bonheur les a conçus, le malheur les a élus.
  • Les hommes les ont exclus, la nature les a reçus.
  • Ce sont des exclus qui vivent dans la rue.
  • Marchant torche nue, tout le monde les a vus.
  • Errant un peu partout, on les appelle des fous.
  • Ils viennent de chez nous, dépourvu de tout.
  • Jusqu’à preuve du contraire, les fous sont nos frères.
  • Il est donc nécessaire que nous leur soyons solidaires.
  • Allumons des lumières, pour réduire leur misère.

(P. François KIENTEGA (Camillien))

Vidéo sur le centre : https://youtu.be/hhSqyNDs4IM

Il n’y a aucun article publié actuellement dans cette catégorie.